• Yasmine G.

La Greek life

Aujourd’hui je vous parle de quelque chose qui est complètement inconnu en Europe, y compris en Grèce lol ! C’est la « Greek life ».

Alors, qu’est-ce qu’on appelle la Greek life ? C’est simplement le terme utilisé aux USA pour désigner les sororités et les fraternités sur le campus des colleges ainsi que l’éventail des activités qu’elles organisent (la fête, oui bien sûr, mais pas que !!). Les étudiants ont la possibilité de joindre une sororité ou une fraternité, qui portent toutes des noms de lettres


grecques, d’où le terme. Alpha Phi Alpha est la plus répandue, suivie de Kappa Sigma et de Tau Kappa Epsilon. Les membres de la frat s’appellent entre eux des ‘brothers’ et deviennent souvent des amis pour la vie (les filles ne sont pas en reste et deviennent des « sisters »). Certaines universités ont une Greek life très importante, d’autres moins et c’est parfois un critère qui guide le choix d’universités pour certains juniors. Toutes les frat/sororites ne se valent pas, certaines sont plus prestigieuses que d’autres, et n’est pas recruté qui veut !


Voici quelques raisons qui peuvent expliquer le succès des frats :

· Une vie sociale riche : les frat organisent des fêtes toutes les semaines ainsi que toute une série d’autres évènements: c’est évidemment attractif lorsqu’on qu’on arrive sur le campus pour la 1ere fois et qu’on ne connait personne,

· Un groupe d’amis partageant les mêmes valeurs,

· Une bonne cause qui est soutenue via la frat : des levées de fonds sont organisées par les organisations sur les campus. Chaque frat doit faire de la philanthropie,

· L’accès au réseau des anciens surtout lorsque la frat est réputée et a beaucoup d’alumni. Très utile au moment de chercher un emploi,

· La possibilité de se mettre en avant dans des rôles de leadership : les frat sont gérées par les étudiants, un peu comme les associations d’étudiants dans les grandes écoles en France. Cela permet d’étoffer le CV et d’acquérir de l’expérience.


Mais la Greek life peut avoir mauvaise réputation pour ses excès, largement repris dans les media. Drogue, alcool, bizutage sont malheureusement souvent présents et c’est ce qui contribue à ternir l’image des frats, même si évidemment elles ne sont pas à mettre toutes dans le même panier. En effet on trouve de tout et donc chaque étudiant devra faire son shopping et vérifier si la frat lui correspond. Certaines ont un focus sur la fête, d’autre vont demander à leurs membres de conserver une certaine moyenne (GPA), d’autres non, certaines regroupent plutôt des étudiants d’origine Africaine etc

Alors, comment trouver la good fit ? Eh bien durant les premières semaines de cours, les frat se présentent aux étudiants lors d’évènements appelés « rushing » : durant ces présentations, les uns et les autres se jaugent mutuellement, et les frat/sororities vont ensuite inviter ceux dont ils pensent qu’ils peuvent apporter à la frat à être candidat. C’est donc un processus mutuel ! Lors du « recrutement » de nouveaux membres, ceux qui sont retenus seront invités à joindre la frat via un « bid ».


Autre point que les étudiants doivent garder à l’esprit : la participation à la Greek life a un cout, aussi bien financier que matériel. Les étudiants doivent être à jour de leurs cotisations qui peuvent s’élever a plusieurs milliers de dollars. Les frat/sororities exigent aussi la participation à des réunions de participation aux activités etc. ce qui prend du temps qui pourrait être consacre au travail académique. La Greek life n’est donc pas pour tout le monde.


J’espère que ce petit aperçu de la Greek life vous a permis de mieux comprendre ce que recouvre ce terme. Si vous n’êtes pas américain mais allez étudier aux USA, la Greek life peut être un facteur d’intégration très efficace, sans compter qu’elle vous permettra de vous faire rapidement un groupe d’amis, unis par des liens forts.


Petit lexique de la Greek life

Rushing : processus pendant lequel les frat/sororities se présentent aux étudiants et décident qui fera partie de l’organisation

Bid : invitation à candidater a la frat/sorority

Pledging : la période qui précède l’entrée dans la frat/sorority, durant laquelle le nouveau.elle apprend les règles de la frat/sorority.

Initiation : le serment prononce qui matérialise l’entrée dans la frat/sorority

Hazing : forme de bizutage violent pour les nouveaux, qui est en principe interdit.


Pour aller plus loin, voici le palmarès de quelques frats, selon quelques critères définis, p ex. comptant le plus de célébrités etc) : https://www.townandcountrymag.com/leisure/g10351016/best-fraternities/



42 views0 comments

Recent Posts

See All