Search
  • Yasmine G.

Le « yield », ou taux d’acceptation des offres par les candidats



Qu’est-ce que le yield ?


Aujourd’hui je vous parle du yield, un facteur (de plus) à considérer dans le choix d’une université. En effet dans tous les critères qui vont entrer dans le choix des établissements ou vous allez déposer une candidature, le yield vous donne une indication sur le prestige et la difficulté d’obtenir une place dans une université donnée.

Le processus des candidatures est à double sens : les étudiants doivent se rendre attractifs pour espérer obtenir une place dans le college de leur choix. En contrepartie, pour attirer les candidats, les universités doivent proposer une offre intéressante pour que leur offre soit acceptée par les candidats qui ont, rappelons-le, l’embarras du choix. Le yield mesure le taux d’acceptation des offres ; en d’autres termes, si le candidat obtient une place, va-t-il l’accepter ?


Explication : une université reçoit, pour simplifier l’explication, 5 000 candidatures mais elle dispose de seulement 2 000 places pour sa freshman year. Elle envoie donc 2 000 lettres d’acceptation aux étudiants sélectionnés, et en place 500/600 sur sa wait list. Admettons que sur ces 2 000 offres, les étudiants en acceptent 1 500 : en effet, certains préfèreront un autre choix pour différentes raisons (cherté, bourses octroyées plus élevées ailleurs etc), le yield sera de 1 500 : 2 000 = 75%.


Les meilleures universités ont un yield élevé


Vous l’avez compris, plus le yield est élevé, plus l’université sera considérée comme une bonne, voire excellente université et l’étudiant – qui a typiquement postulé dans de nombreux établissements et recevra a priori plusieurs propositions – aura tendance à accepter l’offre de l’université la mieux classée ou la plus prestigieuse. Les meilleures « Ivies » (universités de la Ivy League) ont un yield qui tourne autour de 80%, car ce sont souvent les premiers choix des candidats.

Le concept de yield a aussi des effets pervers (yield protection): il arrive que pour préserver le yield, certaines bonnes universités refusent des candidats brillants, en estimant que ces candidats obtiendront surement une place ailleurs dans une université mieux classée, et refuseraient donc la place qui leur serait offerte, aboutissant ainsi à faire baisser le fameux yield.


Comment lutter contre le yield protection ?


Vous pouvez mettre toutes les chances de votre coté en persuadant l’université que vous allez accepter une offre si elle vous est faite. Plusieurs façons de procéder et démontrer votre intérêt :


- Aller visiter le campus et poser des questions,

- Rencontrer des représentants de l’université de votre premier choix, même par téléphone,

- Vous inscrire sur les medias sociaux de l’université en question, et

- Envoyer une candidature early admission ou early action.

40 views0 comments

Recent Posts

See All